Le Sénat, la veille, avait confirmé que deux pétitions étaient au-dessus du seuil des cent mille signatures, ce qui signifie que la « Conférence des présidents » allait pouvoir les examiner afin de décider de la suite à leur donner. La première concerne celle d’un collectif anti-chasse qui réclame des jours sans chasse et des règles plus strictes concernant la sécurité, notamment sur l'alcool, les tirs à proximité des habitations et le contrôle des armes. Le Sénat avait d’ailleurs mis en place, en novembre dernier, une mission sur la question de la sécurité, en réponse à une autre pétition lancée par le collectif « Un jour un chasseur », créé après la mort d'un jeune homme tué par un tir. Quant à celle lancée par Willy Schraen le 15 février dernier, elle vise les activistes anti-chasse et demande qu’une enquête parlementaire soit diligentée pour faire la lumière sur le fonctionnement des associations « agissant ouvertement contre des activités légales », et « la fin de la réduction fiscale pour les dons aux associations conduisant des actions d'entrave, de violence, d'intrusion et de dégradation au nom de la cause animale ».