Patron des chasseurs mais aussi des forestiers, la célébration de la saint Hubert est encore particulièrement respectée. Chaque année, de nombreuses cérémonies se déroulent dans les bois et dans les chenils des équipages. L'histoire rapporte que Hubert, descendant de Clovis, fils du duc d’Aquitaine, est né en 665. Apparenté à Charles Martel, on le trouve à la cour de Pépin de Herstal, maire du palais d’Austrasie (Lorraine) et de Neustrie (Loire, Bretagne, Manche et Meuse). Il épousa Floribanne, fille du roi Dagobert. Les chroniqueurs de l’époque le décrivent comme « attiré par les folles joies de la vie mondaine ». Jeune assistant administrateur de province, il eut, en 683, alors qu’il chassait un vendredi saint dans une clairière proche de la Conserverie, l’apparition d’une croix lumineuse entre les bois d'un cerf majestueux. Une voix lui dit alors : « Hubert, Hubert, pourquoi me poursuis-tu ? Jusqu'à quand la passion de la chasse te fera-t-elle oublier ton salut ? ». Touché par la grâce, Hubert mit un genou à terre et pria pour le salut de son âme. En 688, il abandonna le duché d’Aquitaine à son frère pour se consacrer à la vie monastique. Dés lors, sur les conseils de Lambert, évêque de Maastricht, il s’engagea dans une vie ascétique exemplaire. Il fut élu évêque de Maastricht, Liège et Tonges en remplacement de Lambert mort en martyr et se consacra de façon infatigable à l’instruction de ses concitoyens. Lorsqu’il fit transporter, en 720, le corps de Lambert de la ville de Maastricht au village de Liège où le saint avait été martyrisé, il y transféra aussi, avec l’approbation du Pape, le siège de l’évêché et jeta alors les fondements de la future ville de Liège. Depuis, cette ville a toujours honoré saint Hubert comme son premier évêque et comme son principal patron. Il mourut en 727, mais l’épisode du cerf le désigna tout naturellement pour être le protecteur et grand patron de la vénerie, après saint Martin, saint Germain d'Auxerre et saint Eustache. Depuis le 11e siècle, sa fête est célébrée le 3 novembre.  La saint-Hubert :