En Andalousie, à Las Palomas...

Dédiée principalement aux traditionnelles monterias, l’Andalousie abrite aussi un magnifique territoire qui déroge à la règle, au cœur du parc national Hornachuelos, située dans le sud de la Sierra Morena… En Espagne, l’Andalousie constitue l’une des dix-sept communautés autonomes du pays. La Junta de Andalucía est l’institution sur laquelle repose son autogouvernement, car le préambule du statut d’autonomie du pays reconnaît l’Andalousie comme une « réalité nationale ». Nous sommes au cœur de l’Espagne, comme en témoigne la devise de la région : « Andalucía por sí, para España y la humanidad » (L’Andalousie par elle, pour l’Espagne et pour l’humanité », mais ici, l’identité régionale est forte et marquée par son drapeau blanc et vert. L’Andalousie est bordée au nord par l’Estrémadure et la communauté de Castille-La Manche, et au sud par la Méditerranée, Gibraltar et l’Atlantique. Mais que fait donc ici Pascal Nordlinger, le propriétaire français de la finca « Las Palomas », dans cette contrée sauvagement authentique ?

 

Lire la suite...

En Andalousie dans la finca « Las Palomas »

Dédiée principalement aux traditionnelles monterias, l’Andalousie abrite aussi un magnifique territoire qui déroge à la règle, au cœur du parc national Hornachuelos, située dans le sud de la Sierra Morena… En Espagne, l’Andalousie constitue l’une des dix-sept communautés autonomes du pays. La Junta de Andalucía est l’institution sur laquelle repose son autogouvernement, car le préambule du statut d’autonomie du pays reconnaît l’Andalousie comme une « réalité nationale ». Nous sommes au cœur de l’Espagne, comme en témoigne la devise de la région : « Andalucía por sí, para España y la humanidad » (L’Andalousie par elle, pour l’Espagne et pour l’humanité », mais ici, l’identité régionale est forte et marquée par son drapeau blanc et vert. L’Andalousie est bordée au nord par l’Estrémadure et la communauté de Castille-La Manche, et au sud par la Méditerranée, Gibraltar et l’Atlantique. Mais que fait donc ici Pascal Nordlinger, le propriétaire français de la finca « Las Palomas », dans cette contrée sauvagement authentique ?

[ LIRE LA SUITE... ]

Chasser à l’étranger : les élémentaires précautions à prendre

Avec le printemps, et après deux années de privations, les séjours de chasse à l’étranger retrouvent de la vigueur. Les agences se mettent en quatre pour proposer des territoires riches en animaux, mais souvent dans des zones inaccessibles, ou démunies de tout hôpital ou centre de soins. Il faut savoir qu'être victime d'un incident de santé grave dans un pays étranger, notamment dans un pays pauvre, dont on ne maîtrise parfois pas la langue, fait partie des situations les plus difficiles à gérer. Quelques règles de prévention sont donc à connaître : avoir ses traitements habituels, procéder aux vaccinations conseillées, suivre scrupuleusement les recommandations concernant les traitements antipaludéens, et souscrire une assurance rapatriement (vérifiez cependant que vous disposez bien d'une prise en charge pour le pays dans lequel vous vous rendez)…

[ LIRE LA SUITE... ]

Espagne : une monteria en Estrémadure

La monteria est une chasse traditionnelle au grand gibier en Espagne. Si, dans le nord du pays, se pratiquent des battues dites « de village » telles que nous les connaissons en France, la fièvre de la monteria gagne la moitié sud du pays, dès le mois de septembre, et ce jusqu’en mars. Avec plus de huit siècles d’existence, c’est une forme unique et spectaculaire de chasser les cervidés, les sangliers, les mouflons ou les daims. Alfonso XI, roi de Castille et de Leon, mentionnait déjà cette forme de chasse dans son ouvrage intitulé « El libro de la Monteria ». Nous avons été conviés en Estrémadure par Alberto, l’un des meilleurs organisateurs de monterias, pour en percevoir les codes et les coutumes. Cette chasse consiste à fermer un grand territoire, souvent de plus de mille hectares, avec un nombre précis de chasseurs postés aux endroits stratégiques de passage et de fuite des animaux…

[ LIRE LA SUITE... ]

Reportage : Approches automnales dans l’Altaï russe

Coureurs de fond, mais encore passionnés d’aventures en milieux très difficiles, Benoît, Philippe et Eric ont passé une dizaine de jours dans le massif de l’Altaï en Russie. Ils ont remonté le cours de la Katoun, un affluent de l’Ob, un des trois grands fleuves qui traversent la Sibérie du sud au nord, pour se jeter dans l’océan Arctique. Dans ces contrées quasi désertiques, Philippe et son guide ont chassé le chevreuil de Sibérie, malheureusement sans succès, tandis que Benoît, parti en altitude en compagnie d’Eric, ami non-chasseur, a pu conclure en tirant un cerf Maral. Nous les remercions de nous faire partager leur périple dans ces montagnes aux somptueux paysages, où règne le sauvage…

Par Jean-Marc Thiernesse

[ LIRE LA SUITE... ]

Battue hivernale en forêt de Sedan

Il fait à peine jour lorsque j’arrive à La Chapelle, au numéro 28 de la Grand Rue, qui n’est autre que l’ancien café franco-belge. Le rendez-vous de l’association Royal Saint Hubert est la propriété du patron de la chasse, Jacky Conraux. Il comprend trois infrastructures : - l’ancien café où sont servis les dîners qui rassemblent les chasseurs à l’issue des journées de chasse, évidemment suspendus en cette période de pandémie Covid, - en face un chalet réservé à l’accueil du matin, - un hangar avec une annexe servant à l’éviscération des animaux et une chambre froide. Il neige à gros flocons depuis l’aurore, et le village est plongé dans un silence ouaté, que troublent les salutations et les allées et venues des chasseurs. Cela n’augure rien de bon en matière de chasse, tant il est difficile d’appréhender les lieux de remise des animaux, et d’anticiper leur comportement. En plus, bloqués dans leurs forts, les sangliers n’hésitent pas à faire face aux chiens, avec toutes les conséquences que l’on connaît. Le président insiste d’ailleurs auprès du chef de traque, Loïc Blanchon, pour que les éventuels fermes, soient solutionnés au plus vite…

 

Par Jean-Marc Thiernesse

[ LIRE LA SUITE... ]

Safari de Noël

Après une saison morte pour cause de pandémie, entre confinements et interdictions de voyager, une petite marge de manœuvre se présentait à la fin de l’année 2020. Les frontières sud-africaines s’ouvraient, presque coordonnées avec la fin du deuxième confinement en France. C’est donc à la suite des annonces du gouvernement que Pierrick nous appela. Il envisageait un safari lors des fêtes de fin d’année. Une opportunité exceptionnelle en ce mois de décembre 2020, et vous comprenez pourquoi, puisque compte tenu des circonstances, nous avions prévu d’ouvrir le lodge à notre clientèle durant cette période, habituellement réservée à la famille. Rendez-vous fut donc pris à l’aéroport Charles De Gaulle, le 21 décembre, pour un vol de nuit direction Johannesburg. Nous nous sommes donc retrouvés, impatients et… masqués, dans la salle d’embarquement pour faire connaissance. Les bagages bouclés, sans arme à transporter puisque notre chasseur avait choisi d’en louer une sur place, les formalités furent expédiées en un clin d’œil…

 

Par Hubert Maës

[ LIRE LA SUITE... ]

Authenticité et émotions dans les montagnes turques de Kalkim

Sus scrofa attila ! Qui n’a pas rêvé de mettre un jour à son tableau un animal exceptionnel par le poids, par la taille et la beauté de son trophée. Petit voyage en Turquie, pays baigné par quatre mers : la mer Egée, la mer Noire, la Méditerranée et la mer de Marmara, avec ses détroits du Bosphore et des Dardanelles) qui marque les limites géographiques de l'Europe et de l'Asie…

En Ecosse, la côte secrète d'Argyll

Dans cette région, incroyablement sauvage et paisible, le seul moment de vacarme se perçoit le samedi, quand il y a un match de « shinty » à domicile, sport régional dont tous les habitants raffolent. Mais l’Argyll’s Secret Coast, avec son loch Fyne et le renommé « Kyle of Bute » est surtout connu pour sa belle densité de bécasses en hiver...

Par Hubert Maës

Télécharger le catalogue Dima Hunting 2021

Traque-affût d’automne dans le massif de Saverne

Après la traditionnelle soirée d’affût collectif, qui suit l’ouverture générale de la chasse du 23 août, nous sommes de retour en Alsace, sur les hauteurs de Saverne, alors que les hêtres commencent à prendre leurs couleurs automnales. Il a beaucoup plu la veille de cette journée de traque-affût… Alors que j’attends mon hôte et ami, Michel Gascard, sur le parking de la salle des fêtes de Dimbstahl, je reste admiratif devant le versant alsacien des Vosges, enveloppé dans la brume matinale, d’où s’étirent de minces écheveaux de brouillards… La prairie, en premier plan, est parsemée de quelques points blancs. Ce sont des agarics champêtres, que les mystères de la nuit ont posé dans l’herbe tendre…

 

Par Jean-Marc Thiernesse

[ LIRE LA SUITE... ]

16 ans : première saison et… premier voyage de chasse !

 

Je suis Simon, un tout jeune chasseur qui, après avoir passé la saison dernière en chasse accompagnée, viens enfin de rejoindre la cour des grands, seul avec mon fusil…

Je dois vous avouer que j’ai la chance d’être né dans une famille de chasseurs passionnés. Mon grand-père est chasseur, mon père organise des chasses en Tunisie et ailleurs depuis 20 ans et cela aide beaucoup, je dois bien l’admettre. L’année dernière, j’ai commencé mon apprentissage.

 

Par Simon R.

                                Lire le reportage de Simon

 

Internet : www.chasse-sanglier-tunisie.com                

"Ce nyala... et pas un autre ! "

C’est le récit du séjour de chasse qu’a vécu André B., en Afrique du Sud. Lors d’un premier déplacement à Dima Bush Camp, au cours de l’ultime sortie, celle qui précède le retour en France, il avait pu observer, quelques secondes seulement, un vieux nyala au trophée atypique. Mais le discret animal, surnommé là-bas « le fantôme du bush », avait mystérieusement disparu… Il s’était donc promis de revenir le provoquer sur son territoire… Dix mois plus tard, je l'accompagnais dans la recherche de ce nyala, et pas un autre. L'animal hanta nos nuits et mit à rude épreuve notre opiniâtreté… Comment l’histoire finit-elle ? Vous le découvrirez au fil des pages qui suivent…

 

Par Hubert Maës

                                                 

Télécharger le catalogue Dima Hunting