Tirs en battue : les ratés à l’arrière

Le tir transversal d’un animal n’est jamais facile, en témoignent les nombreuses balles qui ne touchent pas aux bons endroits, en laissant à leurs auteurs le goût amer de la déception. Comment éviter ça ? Relativisons, si l’animal n’est pas touché, ce ne sera qu’un raté. Mais s’il est blessé sans être arrêté, l’acte de chasse prendra une toute autre dimension, d’une part par les souffrances qu’il inflige, et d’autre part, par l’obligation de tout faire pour les abréger. Quand la balle est trop devant, ou trop derrière, c’est souvent parce qu'il y a eu une mauvaise appréciation de la vitesse de déplacement. En général, il s’agit plutôt d’une sous-estimation, car les animaux se déplacent plus vite qu’on ne le juge couramment. Prenons l’exemple d’un sanglier qui se présente à 50 mètres de distance. L’animal, lancé à pleine vitesse peut courir à 40 km/h, soit environ 11 m/s. Avec une balle dont la vitesse est de 800 m/s, le temps de vol du projectile sera, de la sortie du canon à la cible, de 5,25 centièmes de seconde. Mais pendant ce très court laps de temps, le sanglier aura avancé de près de 60 centimètres. Dans ce cas, si aucune correction n’est apportée, la balle destinée à frapper à l’épaule va, au mieux, passer derrière, et au pire atteindre le cuissot. Pour pallier ce défaut fréquent, la première chose à faire est de pratiquer le tir, arme arrêtée. Dans ce cas, il faut viser largement devant, comme si l’on voulait manquer l’animal en le devançant. On appelle cela le tir par interception. Cette méthode n’est pas simple à mettre en œuvre, car l’appréciation de la correction à faire n’est pas évidente. La seconde façon consiste à tirer avec l’arme en mouvement, en réalisant un swing. Le fusil ou la carabine pointe tout d’abord l’arrière de l’animal. Puis, la visée remonte le corps de la bête dans un mouvement qui ne s’arrête pas. Lorsque la visée parvient à la pointe du nez du sanglier, le coup part. De cette façon, le tir se fait dans une dynamique qui évite l’arrêt de l’arme, si souvent générateur d’un tir trop en arrière. Cependant, cette technique n’est, ni instinctive, ni spontanée. Elle nécessite donc un minimum d’entraînement au sanglier courant afin d’acquérir ce geste très particulier.

Palombes : évaluez la bonne distance de tir

Pour un tir efficace, selon la distance qui sépare la palombe du chasseur, « High Bird Shooting » vient de sortir sa dernière réalisation : le poster du « Paloumayre ». Il permet aux chasseurs de palombes d'apporter la correction nécessaire pour un tir précis de 15 à 45 mètres. Les silhouettes d’oiseaux reproduites sur le poster sont mémorisées, et instinctivement la distance est évaluée, selon la déclinaison du principe de la méthode « HBS ». C’est l’outil idéal et quasiment incontournable pour réussir des tirs de haut vol. Le poster est disponible sur le site www.verygoodshot.com au prix de 20 €, frais de port compris. Vous pourrez également le commander en direct (MP) sur Facebook ou par téléphone au 03 24 52 20 48. Format 40 x 60 cm, sur papier Bristol 130 grammes.

 

Pour commander, c’est ICI

  

Carabine Bergara « B14 Wilderness

En France, les carabines Bergara sont distribuées par Verney-Carron. Parmi elles, on trouve dans la série « B14 Wilderness », quatre carabines dénommées respectivement :

 

 

« HMR »

 

 

« Terrain »

 

 

 

 

 

 

« Hunter »

 

 

« Ridge »

 

 

 

 

 

 

Chacune d’elle a été conçue pour un mode de chasse bien précis, de façon à répondre à toutes les situations qui peuvent se présenter dans des conditions d’utilisation les plus difficiles : en montagne, en forêt, en bocage et autres lieux particulièrement accidentés ou fermés. Ces armes de la série « B14 Wilderness » ne décevront donc pas les inconditionnels de chasses sportives ou extrêmes, qui les utiliseront... 

 

[ LIRE LA SUITE... ]

Les difficultés de régler un mixte

Pour régler une lunette sur ce type d’arme, faut-il privilégier le canon du haut ou le canon du bas ? Vous allez répondre unanimement, le canon rayé, donc celui du bas. Mais… Théoriquement réglé sur le canon rayé, la trajectoire du coup lisse ne devrait pas couper la ligne de visée, contrairement au carton test affichant un impact positif de 6,5 cm pour le calibre 12, à 30 m, et un groupement plein centre à 50 m, pour des tirs avec le canon rayé. Premier constat : il n’y a, sur le mixte que nous avons utilisé, aucune possibilité de réglage de la convergence des canons. La difficulté à appréhender le réglage de ce type d'arme est, d'une part, la qualité et le serrage du choke sur le canon lisse, et un autre élément, plus rarement pris en compte, l'angle de « frette mécanique ».

[ LIRE LA SUITE... ]

L’express Série Spéciale Sagittaire de Verney-Carron

Et si on achetait français ! Verney-Carron propose cette année une très belle carabine express superposée « Sagittaire », construite sur une bascule calibre 12, gravée, d’une finition exceptionnelle pour cette série spéciale. Elle constitue l'aboutissement de plus de 40 années d'expertise, la perfection au service de la performance et de la fiabilité. Depuis plusieurs années, Verney-Carron proposait bien l’express Sagittaire Express One, mais seulement avec une bascule en Ergal forgé et oxydé, noire. Les modèles gravés étaient et sont toujours montés avec des bascules de calibre 20 (Sagittaire XS, eXS 200 ans, eXS classique, eXS extra-luxe et eXS Saint-Hubert encore plus luxueux). Avec cette « Série Spéciale Sagittaire », la carabine express de cette série prend des airs de princesse avec sa bascule de calibre 12, joliment gravée. Elle renforce encore plus la fiabilité de cette arme… qui devient ainsi quasiment indestructible.

[ LIRE LA SUITE... ]

Balles lourdes ou balles légères ?

Pour certains d’entre nous, c’est toujours et encore le dilemme. Mais rassurons-nous, il existe depuis des décennies, et génère très souvent des discussions enflammées entre les tenants de chacune des solutions. Néanmoins, et surtout avec l’arrivée des munitions sans plomb, le choix des encartoucheurs semble aller vers les balles légères. Pour y voir un peu plus clair, reprenons la théorie du génial Albert Einstein. Dès lors qu’il a démontré que l’énergie cinétique était proportionnelle au carré de la vitesse, les balisticiens n’ont cessé de vouloir augmenter la vitesse des projectiles afin d’en accroître, de façon spectaculaire, l’énergie…

 

 

[ LIRE LA SUITE... ]

Carabine Bergara B14 Timber, calibre 375 HH Magnum : une aubaine pour les chasseurs de (très) grand gibier !

Depuis 2008, Bergara a développé plusieurs modèles de carabines de chasse. Parmi elles, la version Timber qui est proposée en 11 calibres, dont les 6,5 Creedmor et 308 Winchester, très à la mode actuellement. L’importateur pour la France est Verney-Carron, qui élargit ainsi son offre d’armes rayées avec les carabines à verrou Bergara. Mais la Timber B14 est aussi chambrée en 338 Winchester Magnum, ainsi qu’en 375 HH Magnum, dont la réputation n’est plus à faire. La Bergara B14 Timber, chambrée dans ce calibre, peut tout faire, y compris servir à l’étranger sur les plus gros animaux chassables, dès que les contraintes sanitaires seront levées. Voici une carabine fiable, apte à satisfaire les chasseurs globe-trotters les plus exigeants…

 

 

[ LIRE LA SUITE... ]

Browning Maxus II : un semi-automatique extrêmement polyvalent

Conçu pour dépasser les attentes du chasseur, le « Maxus II » de Browning, est la nouvelle référence en termes de fusils semi-automatiques. Il est livré avec cinq chokes, et permet de tirer toutes les cartouches à partir de 28 grammes. Plus d’inquiétude donc pour tirer les charges les plus lourdes, puisque le confort qu’offre cette arme est assuré par sa joue en gel Reactar, et une épaisse plaque de couche qui garantit un recul doux. La crosse est ajustable, grâce à un jeu d’intercalaires livrés avec l’arme. Le « Maxus II » est également très ergonomique, et ses grips surmoulés permettent une préhension optimale. Quant au pontet et au levier d’armement, surdimensionnés, ils assurent une manipulation aisée, même avec des gants. Le système d'emprunt de gaz, la technologie Inflex, la technologie Back-Bored Vector Pro, de Browning, sont ici combinés afin de réduire la force totale du recul de 18% par rapport à n'importe quel autre fusil semi-automatique actuellement sur le marché des armes.

Le tir, depuis un mirador

Les raisons d'un magistral loupé, alors que toutes les conditions étaient réunies pour faire un bon tir, sont souvent difficiles à détecter. Attribuer à la maladresse les causes d’un échec ne suffit pas. Il faut aller plus loin dans l’analyse, afin que cette situation ne se renouvelle pas, ou le moins souvent possible. Considérons donc, en préambule, sans quoi la discussion n'aurait aucun sens, que notre chasseur a déjà sacrifié à la logique d'un tir de contrôle sur cible, et constaté la justesse du réglage de son arme. Cela étant fait, cherchons maintenant le, ou les autres coupables. A quelques jours de l’ouverture de la chasse d’été, revoyons donc les effets de l'angle de tir.

 

 

[ LIRE LA SUITE... ]

Meuse : l'Armurerie « Les Aulnois » ouvre ses portes

Si le département de la Meuse est réputé pour la chasse du grand gibier, qui attire chaque saison de nombreux chasseurs, coté armureries, c’était plutôt le grand désert… qui se comble aujourd’hui avec l’ouverture d’un nouvel établissement : « L’armurerie Les Aulnois ». Sur la route de Mangiennes à Azannes, au nord de Verdun, c’est dans une ancienne gare aménagée, au bout d’un petit chemin rural, que Maxime Ferron a choisi de s’installer pour engager une véritable reconversion professionnelle. Après une formation pointue et des stages chez les meilleurs, passionné d’armes et de chasse, chasseur et traqueur, il a fait le pari de « l’armurerie à la française ». Accueil et conseils avisés d’un expert vous seront prodigués dans un univers consacré à la chasse, toute la chasse. Armes bien sûr, mais aussi équipements qui sont disponibles ici, ainsi qu’un important rayon d’occasions révisées et garanties. Un stand de tir complète l’offre qui permet réglages des armes et optiques et essais sur place. Toujours avec les meilleurs, des journées à thèmes sont déjà prévues. Elles permettront aux chasseurs à l’arc, ou à la poudre noire, de se retrouver autour de leur passion. C’est donc ouvert dès à présent. Rendez-vous et masque obligatoire pendant la période Covid. Téléphone : 06 49 00 05 26.

Aude : portrait d’un jeune armurier, Pierre Abet

Du talent et des compétences au service des chasseurs

C’est dans le département de l’Aude que nous avons rencontré Pierre Abet, un jeune armurier de 30 ans installé depuis 2019 dans le village de Durban. Si, à l’origine, le commerce tenu par ses grands-parents était un magasin de vêtements, leur petit fils y développe dorénavant une armurerie…

 

Par Cyril Jolibois

 

[ LIRE LA SUITE... ]

Balistique : quid en 12 réponses…

Les causes d’un loupé sont le plus souvent dues à l’endroit de l'impact, le point visé n'étant pas le point touché, lequel est forcément différent à chaque tir. Or, un bon tir devrait être reproductible à volonté, et donc, en aucun cas, tributaire du hasard. Pour cela, une chose est certaine, une pratique courante est absolument nécessaire, ce qui, sur le terrain, limitera d'amers ratés. C'est pourquoi il est utile de rappeler quelques règles fondamentales, en termes de balistique appliquée à la chasse…

 

Par Roger et Christian Tack

[ LIRE LA SUITE... ]

Caractéristiques des lunettes de visée

Les conditions de luminosité, quand la lumière d’un sous-bois se fait parcimonieuse, rendent le tir aléatoire. Que ce soit à la chasse en battue ou à l’approche, aux heures extrêmes de la journée, le chasseur recherche en permanence des aides qui rendront son tir plus efficace. Il est donc utile d’installer un dispositif capable de réduire l’adversité. Voyons les mystères de la restitution de la lumière...

 

Hubert Buiron

[ LIRE LA SUITE... ]