​​​​​​​Concours photos : « Prix CIC de la Photo Animalière 2022 »

Avec le retour des beaux jours, les appareils photos reprennent du service. Ainsi le CIC communique : « Nous sommes heureux d'annoncer que nous acceptons les candidatures pour le Prix CIC de la Photo Animalière 2022. Ce prix offre aux chasseurs et aux amoureux de la faune, l'occasion d'exprimer leur passion pour le monde naturel, tout en agissant comme une plate-forme pour promouvoir la faune et les écosystèmes de plus en plus menacés. Cette année, le prix sera décerné en soutien à la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes. C'est pourquoi le thème du Prix 2022 est : le jeu pour la restauration. Nous vous mettons donc au défi de prendre des photos qui mettent en valeur la restauration des espèces sauvages et de leurs habitats, en particulier les activités et les paramètres liés à la conservation par une utilisation durable, y compris la chasse. Il peut s'agir de représentations de travaux sur le terrain (par exemple, restauration de sites de nidification, activités anti-braconnage), du résultat final de projets de conservation ou de toute autre chose que vous pouvez proposer. Le concours est ouvert à tous les photographes amateurs et professionnels intéressés. Une sélection des meilleures photos sera exposée lors de la 68e Assemblée générale du CIC à Riga, en Lettonie, du 9 au 12 juin 2022, où elles seront soumises à un jury international, qui sélectionnera les 3 meilleures soumissions. Les gagnants, en plus de la reconnaissance internationale, recevront un prix pour leurs efforts. La date limite de soumission des photos est fixée au 15 mai 2022. Comment s’inscrire :

- Les photographies soumises aux concours précédents du CIC ne seront pas acceptées,

- Chaque photographe peut soumettre un maximum de 2 photographies

- les photos seront à envoyer par courriel et pièces jointes à : photo@cic-wildlife.org

- Dans votre courriel, vous indiquerez votre nom, prénom, adresse et une description des circonstances dans lesquelles la photographie a été prise,

- Tous les participants doivent remplir et envoyer la « Reconnaissance du règlement » avec leur soumission.

- Exigences relatives aux photos : la rectification de la balance des couleurs est autorisée, format JPEG, taille maximum de l’émail 10 mgo.

​​​​​​​World Nature Photography Awards 2021 : les trois plus belles photos du monde

Parmi une sélection d'images étonnantes, le titre pour l’année 2021 de « World Nature Photographer of the Year » a été décerné à Amos Nachoum pour son cliché « Facing reality ». Citoyen américain, Amos Nachoum a commenté ainsi ce qui lui a permis de faire la photo de l’année : « Pendant des heures, j'ai attendu que la marée basse arrive le long d'un lagon peu profond sur une île isolée au large de la péninsule antarctique. Le léopard de mer est arrivé dans le lagon juste avant la marée basse. Il a mis sa tête dans l'eau et ressemblait à un rocher, figé dans les flots qui se retiraient. Les jeunes manchots papous n'entrent dans l'eau que lorsqu'elle est peu profonde, et, quand ils se sont suffisamment approchés de ce qu’ils croyaient être un rocher, le phoque a tourné la tête à la vitesse de l'éclair, attrapant l'un des manchots par les pattes et l'emmenant en eau profonde. J’ai pu le suivre et j'ai nagé parallèlement à lui, observant ses actions. À ma grande surprise, il a lâché le pingouin deux fois, le poursuivait à nouveau, comme s'il appréciait le jeu. Le pingouin, comme une souris devant un chat, a bien tenté de s'échapper, mais rapidement, la fin est venue… ».

 

Pour le plaisir des yeux, le trophée « argent » a été attribué à William Fortescue, du Royaume-Uni, pour sa photo : deux éléphants dans l’adversité...

 

Et le trophée « bronze » a récompensé Buddhilini de Soyza, Australie, pour sa photo de guépards, saisie lors des dramatiques inondations qui ont ravagé une partie du continent.