En rappelant la « Charte européenne sur la Chasse et la Biodiversité » adoptée par le Conseil de la Convention européenne relative à la conservation de la faune sauvage et des habitats naturels (Convention de Berne), la FACE a réaffirmé ses engagements dans la lutte contre la criminalité à l'égard de la faune sauvage. Faisant référence à l'abattage illégal, la capture et le commerce des oiseaux migrateurs dans la Méditerranée (MIKT), la FACE lance un appel aux scientifiques, aux universités et autres instances ayant l'intention d'effectuer des recherches sur la criminalité à l'égard de la faune sauvage, afin qu'ils travaillent en étroite collaboration avec la communauté cynégétique pour explorer les solutions efficaces permettant de combattre ce fléau. Reconnaissant le travail des associations de chasse dans toute l'Europe, qui conseillent et aident les autorités chargées de l'application des lois de manière pratique, la FACE, lors de son AG du 25 octobre dernier :

- exprime son soutien constant et résolu à une « tolérance zéro » de la criminalité à l'égard de la faune sauvage,

- lance un appel à une meilleure compréhension des causes fondamentales afin que les décideurs conçoivent les réponses politiques et la législation appropriées,

- fait appel aux décideurs pour qu'ensemble ils œuvrent avec la communauté cynégétique,

- soutient le besoin d'assurer une mise en œuvre efficace et effective de la législation portant sur la criminalité à l'égard de la faune sauvage.