Un communiqué, en date du 2 février, a été diffusé par la FNC. Sous le titre « comment mieux protéger les chiens ? » on y trouve les élémentaires recommandations et un point de situation sur l’étude pilotée par la FNC, en lien avec l’Agence Nationale du Médicament Vétérinaire, le Laboratoire National de Référence pour Aujeszky (ANSES), l’Ecole Vétérinaire de Nantes (Oniris), l’Ecole Vétérinaire de Maisons-Alfort, le Laboratoire Départemental d’Analyses Vétérinaires de l’Aube et la Fédération départementale des chasseurs de l’Aube. Cette étude qui a commencé à l’automne 2021, visait à évaluer, chez les chiens, les effets indésirables éventuels, et à mesurer l’efficacité du vaccin « Auskipra BK ®. Cent soixante chiens ont été vaccinés et les premiers résultats montrent que ce vaccin entraîne bien une production d’anticorps, mais ils ne semblent pas capables de neutraliser le virus de façon importante et durable. Il faudra maintenant explorer la protection qu’il confère par la voie de l’immunité cellulaire, afin de pouvoir conclure plus précisément.