Chaque semaine amène son lot d’accidents. Cela nous ramène à l’utilisation de nos armes, en action de tir, mais aussi hors action. La meilleure sécurité est une arme déchargée. Donc pour tous vos déplacements, jamais de balle engagée dans la chambre… Pour les munitions, partez de préférence avec un étui, une cartouchière ou une boite pleine de cartouches. Au retour, vous aurez ainsi plus facile de voir si une alvéole est vide, et si c’est le cas, posez-vous la question : où est la cartouche ou la douille qui manque ? En action de tir, n’oubliez jamais les trois recommandations élémentaires : identification, tir fichant et respect de l’angle des 30°. Pour ce qui concerne les autres utilisateurs de la nature, soyez plus que vigilants. Avec le temps doux et humide, les champignons ont poussé et les ramasseurs sont nombreux en forêt, raison de plus pour être attentif à l'environnement proche, mais aussi plus éloigné. Au sujet de la cueillette, l’ONF donne ces conseils : en forêt domaniale, le ramassage est réglementé. Cependant, l’État autorise cette activité, mais seulement si elle reste dans le cadre d'une consommation familiale, et si les prélèvements sont « raisonnables », c'est-à-dire qu'ils n'excèdent pas 5 litres par personne et par jour. La revente est donc interdite et le non-respect de la réglementation peut donner lieu à une verbalisation avec contravention de 4e classe, soit 135 €. Dans les forêts privées, une autorisation du propriétaire du fond est nécessaire.