La mission d'information lancée début mars par la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat, a déjà procédé à une quinzaine d'auditions, selon son rapporteur Jean Bacci (Var), dont celle de la présidente de l'établissement public, Sylvie Gustave-dit-Duflo, et son directeur général, Olivier Thibault. L’Office, qui compte aujourd’hui 3 000 agents, 270 implantations et dispose d'un budget de 650 millions d'€ en 2024, est chargé de la police de l'environnement, priorisation des missions au regard des objectifs que lui a assignés le législateur. De ces premières auditions, le rapporteur a indiqué tirer trois constats provisoires :

- l'OFB est un établissement public à forte notoriété, mais dont les missions ne sont pas toujours bien appréhendées par les acteurs économiques, « en raison d'une image trop fortement associée au volet répressif » ;

- la création de l'OFB a généré d'importantes attentes en termes d'accompagnement, de sensibilisation et de pédagogie « auxquelles il ne répond encore qu'imparfaitement » ;

- les relations se réduisent trop souvent aux interactions entre le contrôleur et le contrôlé, « ce qui nourrit l'image d'un établissement répressif ».

Autre constat du sénateur, et qui va à l'encontre des critiques formulées par les organisations agricoles sur la pression de contrôle opérée par l'établissement public : « Les agents de l'OFB sont trop peu présents sur le terrain… ». Réponse d’Olivier Thibault, directeur de l'OFB : « L’Office ne travaille pas contre les agriculteurs, et on passe notre temps à essayer de trouver des moyens de conciliation entre les politiques publiques, alimentation et agriculture, eau potable, énergie renouvelable, etc… évidemment, en protégeant l'environnement. Mais aujourd'hui, on n'est collectivement pas bon, puisque la biodiversité continue à s'effondrer », a-t-il tenu à préciser devant les sénateurs. La mission d'information présentera les résultats de ses travaux et ses recommandations courant juin, après de nouvelles auditions et un déplacement, dans le Var, pour « rencontrer des acteurs et des agents de l'OFB sur le terrain ».